AMBR'UNS
  ATELIER DANSE ONDES GEOMETRIQUES
 

Et si on dansait le tourbillon de la Vie ?

Les 26 et 27 septembre 2020


Proposition de participer à une aventure dansée et rythmique.

La danse qui utilise les rythmes pour emmener nos corps avec la respiration dans des mouvements géométriques jusqu’à la spirale tourbillonnante.

 

 

 

Inscription à la journée ou aux deux journées

 

Matin de 9h30 à 12h00 – exercice d’échauffement sur le rythme et la respiration en utilisant la géométrie du corps. Danse tourbillonnante ou danse du Sama’a.

 

Après-midi – 14h00 – 17h00 le samedi / 14h00 – 18h00 le dimanche module de rythmique avec une méthode d'apprentissage inspirée des konnakols indiens, pour apprendre des rythmes, travailler des morceaux de percussions, travailler l'improvisation rythmique, et plus encore ! Sans instrument spécifique et sans nécessité de connaître le solfège, vous pourrez, en groupe, avoir une pratique rythmique et ce, d'une manière très ludique !

 

18h00 -19h30 le samedi seulement - Danse d’expression individuelle au son des percussions jouées en live.

 

Tarif : 70 € une journée, 130 € le week-end complet + 15 € d’adhésion à l’association Ellan biodynamique

Places limitées – réservation auprès de Stéphanie : 06 12 24 35 32 ou stephaniemoulin73@hotmail.com ou ellanbiodynamique@gmail.com

Lieu du stage : Association Ambr’uns – 25 rue des fossés de Trion 69005 Lyon

 

Malik Adda



 

Stéphanie Moulin

Percussionniste autodidacte, il se découvre en accompagnant des musiciens tels que Michel Petrucciani, Tony Bonfils, Daniel Huck, Lionel et Stéphane Belmondo, lors de diverses jam-sessions, et se forme ensuite en travaillant, depuis 1995, au sein de plusieurs groupes (reggae, chanson française, jazz-rock, salsa, afro-jazz, flamenco-jazz…)

Tout en continuant à développer sa pratique instrumentale autour des percussions digitales et mêlant toutes ses influences musicales, il travaille à la création de spectacles et contes pour enfants, parallèlement à son activité d’enseignant et d’intervenant musical.

Sa collaboration avec divers artistes, en France et à l’étranger, autour des danses et musiques de méditerranée l’amène à étudier les percussions propres à cette culture (tambours sur cadre, etc…). S’attachant de fait à la musique et la mixité populaires, il décide de développer ces deux aspects dans tous ses projets.

  Dernièrement, il propose un répertoire alliant musiques traditionnelles populaires d’ici et d’ailleurs et musiques improvisées, regroupant plusieurs artistes ( musiciens, danseurs, jongleurs etc…) formant le collectif Motawosset.

Formée en danse classique, contemporaine, et danse sacrée du Sama‘a (derviche tourneur). Elle a approfondi sa recherche du mouvement par la pratique de l’eutonie, du Yoga du son et de la danse thérapie : danse de l’être et danse biodynamique.

Interventions auprès de structures : associations, écoles en animation d’atelier et de cours de danse, centre anti-douleur de l’hôpital Saint-Jean de Dieu, pour préparer le corps à la médiation équine

 

Créations : Les petites larmes (2003), Qui entend le Jargon de l’oie (2007), L’histoire de Mushkil Gusha (2010), Hymne Végétal (2010), Le sable et l’écume (2012), L’aube de la Terre (2015), L’invasion des danseuses (2015), «j’ai du vent dans la tête » 2016, Danser les mots, hommage à Guillaume Apollinaire (2018), La fée aux gros yeux de George Sand (2019)